Veille de Noël - fermeture exceptionnelle le 24/12/2022
Veille du Nouvel An - fermeture exceptionnelle le 31/12/2022

Les aliments après leur date de péremption : peut-on les consommer ?

Peut-on consommer les aliments une fois leur date de péremption dépassée ? Pour beaucoup de consommateurs, tout dépend de la nature de l’aliment concerné. En réalité, il convient de ne pas confondre la date de durabilité minimale et date limite de consommation. Dans cet article, nous vous expliquons la différence entre ces deux informations ainsi que l’importance de la bonne conservation des aliments.

 

La date de durabilité minimale (DDM), une question de qualité

Sur certains produits, on peut observer la mention d’une date de durabilité minimale (DDM). Cette information a remplacé la date limite d’utilisation optimale (DLUO). Elle est formulée de cette façon sur l’étiquette des produits : « À consommer de préférence avant le [date] » et peut être augmentée de recommandations sur la manière de conserver le produit. En réalité, la DDM indique aux consommateurs la date après laquelle le produit commencera à perdre de ses qualités physiques, nutritives, gustatives ou encore organoleptiques.

Pour autant, la denrée concernée ne présente pas de risque pour la santé des consommateurs. Si l’emballage n’a pas été endommagé et que l’aliment a été conservé dans des conditions optimales, il est donc possible de le consommer une fois la DDM dépassée. C’est notamment le cas pour des produits comme le café, les pâtisseries sèches ou encore certains aliments de diététique infantile.

 

La date limite de consommation (DLC), une question de santé

Contrairement à la DDM, la date limite de consommation (DLC) donne une limite impérative. Elle est formulée de la façon suivante : « À consommer jusqu’au [date] ». Les produits sur lesquels elles figurent peuvent également posséder des informations sur la manière de les conserver au mieux. La DLC est particulièrement importante pour les aliments très périssables comme les plats cuisinés réfrigérés, la charcuterie et la viande fraîche et la plupart des produits qui se conservent au réfrigérateur.

Il est très important de conserver correctement les aliments pourvus d’une DLC et de ne pas dépasser leur date limite. Une fois leur date passée, ces produits peuvent présenter un réel danger pour la santé et ne peuvent plus être commercialisés et doivent être retirés de la vente. Il est donc important de ne pas les consommer.

 

L’importance de la conservation

Tous les produits alimentaires ne possèdent pas une DDM ni une DLC. C’est notamment le cas des produits non préemballés comme les fruits et légumes, le sucre solide et le sel de cuisine, les boissons alcoolisées et les produits de boulangerie et de pâtisserie qui doivent normalement être consommés sous vingt-quatre heures.

Pour les autres produits sur lesquels figurent une DDM ou une DLC, il est impératif de respecter scrupuleusement les règles de conservations. Celles-ci sont également indiquées sur les produits concernés. Ainsi, les produits frais doivent être immédiatement placés au réfrigérateur après leur achat et certaines denrées doivent être conservées au sec. Si les règles de conservation ne sont pas respectées, les produits peuvent présenter un risque pour la santé même si leur DLC n’est pas dépassée.

 

Peut-on alors consommer des aliments périmés ? Tout dépend de la date de péremption à laquelle on fait référence, de la nature du produit et de la manière dont il a été conservé. En cas de doute, il convient de ne pas consommer la denrée concernée pour éviter tout risque d’intoxication alimentaire.

 

Sources :

Izold Guegan

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de notre newsletter !

Besoin d'un conseil ?